Accueil Non classé 10 Basculement vers le centre

10 Basculement vers le centre

0
0
34

 

Et ce jour là, j’avance…j’avance encore, comme pour essayer, comme si chaque pas était un test pour bien être sur de ce que ça fait, que de faire un pas. Et puis, il me semble bien qu’une modification est en cours, qu’une transformation, quelque part sous la plante de mes pieds, a commencé à déranger l’ordre ancien des deux petites surfaces qui vivent à l’ombre de toutes les attentions, surtout dans ce couloir sans aspérité. Mes chaussures sont si solidement ficelées que mes pieds peuvent dormir tranquille, à condition de marcher naturellement. Je pense que ce qui est en train de se passer, en fait, est que le champ magnétique de la planète, dont la rotation est très lente, vient d’accélérer à grande vitesse. La vitesse de rotation magnétique, pas de la rotation physique, car celle-là, elle peut bien suivre tranquillement sa course. L’effet que fait sur moi cet incident technique est de ceux qui donnent la sensation de descendre une pente ; franchement, je ne marche plus du tout horizontalement. L’angle de déclinaison continue de croître à une vitesse qui me fait peur, bientôt le sol sous mes pieds aura disparu, il n’y aura plus qu’un mur.  Le vertige m’attend, quels frissons… Et voilà que je marche à la verticale, comme si j’étais en chemin pour rejoindre le centre du globe, un centre inexistant dont je m’approche pourtant. Au lieu d’un parcours en surface, avec des allées et venues sans conséquence, je pénètre maintenant les profondeurs du couloir. Je me dis que je suis peut-être entrain d’avancer vers le revers de la pellicule de l’espace. J’aperçois, comme toujours, la petite porte au bout du chemin. Je marche au-devant de moi-même et je sens que le sens de la porte est devenu central. Elle porte est en bas, et se situe donc au centre de la planète. Mais tout ceci n’est que sensation, je le sais bien. En géométrie réelle, rien n’a changé dans les dispositions de l’univers. Alors, en tirant les conséquences de tout ça, j’ai décidé de décréter que la porte n’est plus en un lieu, mais en deux! Devant, et dessous. Ça m’a l’air chouette : selon mes calculs de somnambule, le centre doit être localisé tout à la fois au milieu de l’intérieur, mais aussi à l’inverse de l’antipode du globe. Un peu comme une image que l’on voit dans un miroir, et qui reflète un visage avec véracité, bien centré et bien pondéré. Un visage totalement insensible à une balle qui l’aurait pris pour cible. Pas de sang, pas de « splach ! » au moment de la traversée de l’image : la sortie par le corps de l’ange ! Au passage, je vérifie que les contours de mon visage dans le miroir tracent une ligne sans coulure et sans rature. Pendant que ma tête bavarde, je continue de m’approcher de cette porte, et mes sens me disent qu’elle est au centre… le point d’équilibre tant craint que désiré, car imaginons que je l’atteigne, ce centre, qu’y ferais-je d’autre sinon m’asseoir ? Heureusement qu’il est une ventricule qui me pompe vers la prochaine pièce…Autrement je n’y ferai qu’attendre, qu’attendre et attendre…

…sans attendre une seconde de plus j’ouvre la porte et je sors.

 

 

  • Note d’intention

    Dramaturgie    Déroulement des scènes : L’auteur marche sur la scène en ligne droite entre…
  • 1 Signalisation

      Le personnage entre par la porte côté cour et évolue vers le côté jardin où il finit la …
  • 2 La pisse

    Le personnage entre par la porte côté cour et évolue vers le côté jardin où il finit la sc…
Charger d'autres articles liés
  • Note d’intention

    Dramaturgie    Déroulement des scènes : L’auteur marche sur la scène en ligne droite entre…
  • 1 Signalisation

      Le personnage entre par la porte côté cour et évolue vers le côté jardin où il finit la …
  • 2 La pisse

    Le personnage entre par la porte côté cour et évolue vers le côté jardin où il finit la sc…
Charger d'autres écrits par les100monts
  • Note d’intention

    Dramaturgie    Déroulement des scènes : L’auteur marche sur la scène en ligne droite entre…
  • 1 Signalisation

      Le personnage entre par la porte côté cour et évolue vers le côté jardin où il finit la …
  • 2 La pisse

    Le personnage entre par la porte côté cour et évolue vers le côté jardin où il finit la sc…
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

19 Mille-pattes

  Ce mal au dos ! Avec ce sac sur les épaules. Il n’est pas très lourd, mais à la lon…