Accueil Non classé 1 Signalisation

1 Signalisation

0
0
75

 

Le personnage entre par la porte côté cour et évolue vers le côté jardin où il finit la scène en sortant par la seconde porte

 

Et puis il n’y avait aucune signalisation, pas une seule, tout au long de ce chemin. Comment la circulation en arrivait-elle à être ordonnée? Pour l’instant, ici, je n’ai jamais vu personne. L’ordre est la nature même de ce lieu. Mais imaginons qu’un jour, ça venait à changer, et qu’à partir du vide, des hommes se soulèveraient, un peuple tout entier, qui serait relevé par des petits bâtonnets ? Ça ferait une croissance verticale, une sorte de tapis d’herbe, qui se mettrait à marcher.

 

D’abord en tâtonnant, puis plus rapidement, une petite foule grouillante, une longue colonne ruisselante de fourmis…On pourrait croire que même ici, des fourmis n’auraient pas le choix de la direction à prendre. Le seul sens admis dans ce couloir est la ligne qui relie les deux portes qui sont éloignées, mais qui se font strictement face.

Mais non. Tout est une affaire de taille. À la taille d’une fourmi, les hommes seraient dans un vide bien plus vaste que le mien, avec une véritable liberté de mouvement. Les portes auraient disparu au-delà du visible, au-delà de l’horizon. En l’absence de terminus, qui offre l’assurance existentielle d’un début et d’une fin, il manquerait un marquage qui quadrillerait ce désert. Et en absence de tout autre échafaudage, c’est la foule qui deviendrait instantanément sa propre architecture. Le collectif est une figure, quoi qu’il fasse, peut importe la façon dont il se place. Formation nuage, formation rivière, formation triangle ou pyramide, la petite portion d’humanité  retrouve en se mouvant une intelligence moléculaire dans laquelle les morceaux s’assemblent toujours avec l’aspect d’un virus de haute technologie.

La prolifération virale est la manière la plus spontanée et la plus efficace à adopter quand il s’agit de grimper sur la tête du vide, de lui tirer les cheveux et d’essayer de lui arracher les yeux, en l’infectant de milliards de métastases pour boucher, vaincre et cracher ce vide amer. Pour pouvoir enfin s’en débarasser. C’est dans les moments où j’ai ce genre de pensées que je voudrais les dégueuler unes à unes, pour qu’elles puissent aller prendre l’air un peu plus loin.

Ou bien, à défaut d’un grand vomissement, je pourrais verser un grand verre d’eau gazeuse et fraîche dans la cage osseuse de mon cerveau. Il pense être supérieur, ce  boulon d’altitude crânienne. En vérité, il n’est qu’un réceptacle, qu’une casserole que je traîne tout le temps. Mes pensées m’emportent toujours plus loin que le lieu où elles prennent forme. Elles sortent de ma tête et vont s’asseoir à l’étage au-dessus. Alors, un fois assises tout en haut sur ma tête, elles aperçoivent leur matrice sphérique, un peu noircie par leur gestation épuisante.

Car ma tête est un virus qui ne se porte bien que lorsqu’il fonctionne en dehors de lui-même.. En essayant d’oublier tout ça, je fais un pas, puis deux, et je saisis la poignée pour sortir de ce couloir détestable.

/

  • Note d’intention

    Dramaturgie    Déroulement des scènes : L’auteur marche sur la scène en ligne droite entre…
  • 2 La pisse

    Le personnage entre par la porte côté cour et évolue vers le côté jardin où il finit la sc…
  • 3 La poule galactique

      Les pas réguliers de ma marche ordonnent mon corps, je le sentais à chaque fois que le d…
Charger d'autres articles liés
  • Note d’intention

    Dramaturgie    Déroulement des scènes : L’auteur marche sur la scène en ligne droite entre…
  • 2 La pisse

    Le personnage entre par la porte côté cour et évolue vers le côté jardin où il finit la sc…
  • 3 La poule galactique

      Les pas réguliers de ma marche ordonnent mon corps, je le sentais à chaque fois que le d…
Charger d'autres écrits par les100monts
  • Note d’intention

    Dramaturgie    Déroulement des scènes : L’auteur marche sur la scène en ligne droite entre…
  • 2 La pisse

    Le personnage entre par la porte côté cour et évolue vers le côté jardin où il finit la sc…
  • 3 La poule galactique

      Les pas réguliers de ma marche ordonnent mon corps, je le sentais à chaque fois que le d…
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

2 La pisse

Le personnage entre par la porte côté cour et évolue vers le côté jardin où il finit la sc…